Faire les vendanges en Nouvelle-Zélande après 30 ans.

Vous avez passé la barre des 30 ans et le Working Holiday Visa semble hors de portée ? Ne désespérez pas ! La Nouvelle-Zélande offre toujours des opportunités de vendanges pour les voyageurs expérimentés qui souhaitent s’immerger dans la culture viticole du pays. Nos worries vous pouvez quand même vivre cette aventure au-delà des frontières de l’âge.


Helloooo, vous êtes plusieurs à m’avoir contacté ces derniereres semaines, car vous souhaitez faire les vendanges en NZ mais vous n’avez plus la possibilité de décrocher un visa WHV.

Ma première réponse serait d’aller en Australie parce que depuis peu, nous pouvons en tant que Français bénéficier d’un visa Vacances travail en Australie jusqu’à nos 35 ans.

1. Découverte des Options de Visa Alternatives

Alors que le Working Holiday Visa est jusqu’à nos 30 ans pour la NZ, la Nouvelle-Zélande propose d’autres options de visa pour les travailleurs temporaires et saisonnières. Le top du top c’est le SSE VISA. Pour trouver une entreprise accrédité qui peut t’aider dans tes démarches et t’embaucher pour les Vendanges, je t’invite à aller voir sur le site de l‘immigration, toutes les entreprises sont répertoriées.

Ne vous faites pas trop d’illusion avec ce visa cependant, car ce visa à une durée limitée et vous ne pouvez travailler que pour un seul employeur. Une fois les vendanges terminé, vous avez la possibilité d’étendre ce visa en trouvant une autre entreprise dans le même secteur d’activité si vous souhaitez rester sur le territoire. Encore une fois, les entreprises qui ont la possibilité de vous donner un visa ont généralement de grosses productions. Ne pensez pas travailler pour le petit vigneron du coin avec ce type de visa car celui – ci ne prendra pas la responsabilité de vous faire venir dans le pays car cela à un coup financier, mentale et juridique.

2. Mettez en Avant Votre Expérience et Vos Compétences

Les vignobles néo-zélandais apprécient l’expérience et la maturité que les voyageurs de plus de 30 ans apportent. Mettez en avant vos compétences antérieures, que ce soit dans les vignes, dans la gestion d’équipe, comme superviser, ou toute autre expérience pertinente, dans votre CV ou profil professionnel. Contactez directement les entreprises qui ont l’accréditation et expliquez-leur la situation en disant que vous souhaitez un visa SSE. Le tout est de savoir s’ils ont encore des places pour la saison.

L’entreprise paye pour avoir l’accréditation et avec cette accréditation, elle a le droit de faire venir un nombre X de personne par ans avec ce type de visa. Une fois ce nombre dépassé il se peut que l’entreprise privilégie les WHV.

3. Contacts Locaux et Réseautage

Établissez des contacts locaux en Nouvelle-Zélande en participant à des événements viticoles, des rencontres professionnelles ou même en vous connectant avec des professionnels de l’industrie sur les réseaux sociaux. Le bouche-à-oreille et les recommandations peuvent souvent ouvrir des portes inattendues. Bien qu’ici ils préfèrent le FACE TO FACE et qu’il est nettement plus facile pour toi de trouver un taff en étant sûr le territoire, les kiwis sont hypers joignable et répondent aux emails alors ca peut valoir le coup de tenter ta chance.

4. Utilisez des Plateformes en Ligne

Explorez des plateformes en ligne dédiées aux offres d’emploi saisonnières en Nouvelle-Zélande. Des sites web spécialisés dans l’emploi agricole ou dans le secteur viticole peuvent être des ressources utiles pour trouver des opportunités de vendanges. J’en ai déjà parlé plusieurs fois mais le site https://www.winejobsonline.com/ est une mine d’or.

5. Préparez-vous pour l’Aventure

Une fois que vous avez trouvé une opportunité, préparez-vous à l’aventure ! Assurez-vous d’avoir des vêtements adaptés au travail en extérieur, renseignez-vous sur la région où vous allez travailler, et soyez ouvert à l’apprentissage de nouvelles compétences liées au winemaking. Surtout soyez ouvert à l’apprentissage et ne venez pas avec vos grands sabots de Monsieur ou Madame je sais tout. Ici la façon de vinifier est très différente, mais le marché des consommateurs n’est pas le même que celui que nous avons en France. Donc si vous avez la chance d’avoir un visa pour venir dans ce pays, prenez un moment de gratitude et venez avec la bonne attitude. Je ne suis pas ici pour donner des leçons, mais tous les ans, je rencontre des employées qui ne respectent pas les locaux et leur façons de gérer leur entreprise. Rappelez-vous que nous sommes personne pour juger et si les kiwis vous accueille les bras ouverts, remerciez-les de tout cœur et venez avec le sourire. Bisous sur vous.

Conclusion : L’Aventure Viticole au-Delà des Limites d’Âge

Bien que le Working Holiday Visa puisse ne pas être accessible après 30 ans, la Nouvelle-Zélande offre toujours une porte ouverte aux voyageurs expérimentés en quête d’aventures viticoles. Explorez vos options, connectez-vous avec la communauté locale, et préparez-vous à vivre une expérience inoubliable au cœur des vignobles néo-zélandais.*

Des bisous et à très vite.


Note : Assurez-vous de vérifier les exigences de visa spécifiques et les opportunités d’emploi actuelles avant de planifier votre aventure viticole en Nouvelle-Zélande.

Répandre l'amour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *